Economie collaborative

LeBonCoin, entreprise florissante qui pourrait mourir demain

L’ogre Facebook a décidé depuis peu de s’attaquer à la vente d’occasion. LeBonCoin a-t-il du soucis à se faire ? Peut-être bien…

Le contexte

On a vu dernièrement sur Facebook quelques changements de taille avec notamment l’arrivée de Facebook Market. Une alternative à LeBonCoin sur le réseau social le plus utilisé du monde directement accessible depuis leur application mobile et depuis leur site internet !

LeBonCoin, leader incontesté des plateformes d’achat et de vente de biens entre particuliers en France voit arriver un sacré concurrent sur le marché.
Même si Facebook s’attaque à un gros poisson, quand on connaît sa puissance de frappe, il y a de quoi s’inquiéter pour l’entreprise franco-suédoise !

Le géant américain a clairement exprimé ses envies : devenir le leader mondial de la vente de biens entre particulier avec sa plateforme Facebook Marketplace.

Lorsque l’on voit les moyens financiers de Facebook et sa capacité à créer des sites ainsi que des applications avec des designs ergonomiques et des parcours utilisateurs très intuitifs, on peut s’interroger sur les capacités de LeBonCoin à réagir à cette offensive frontale.

Avantages/inconvénients, quelles sont les différences entre les 2 services ?

Une simple mise à jour suffit pour accéder au service de Facebook. Une fois effectuée, vous aurez juste à appuyer sur l’icône représentant un auvent de magasin dans le footer de votre application Facebook pour accéder à leur nouveau service.

Les échanges qui sont effectués normalement par mail ou par téléphone pour les plateformes comme Leboncoin, seront effectués via Messenger pour Facebook.

Pour y accéder il faudra donc obligatoirement posséder un compte Facebook.
Un parti pris qui peut être à double tranchant car cela restreint l’utilisation à une certaine tranche d’âge qui n’est pas forcément présente sur Facebook.
Je prends l’exemple de mes parents, fervents utilisateurs de LeBonCoin et qui n’ont pas de compte Facebook.
Cependant quand on voit le nombre d’utilisateurs du fameux réseau social, 2,006 milliards de personnes, soit ⅓ de la planète… on peut présager le pire pour LBC.

Passer par Facebook permet tout de même de faciliter les échanges et de fluidifier les transactions. Utilisé en moyenne 56 minutes par jour, Facebook a un sérieux avantage… la réactivité de ses utilisateurs ! Habitués à être souvent sollicités par de nombreuses notifications, on peut s’attendre à des échanges bien plus fluides sur MarketPlace que sur LeBonCoin.

Marketplace, déjà présent dans plusieurs pays, annonce un démarrage impressionnant avec déjà des millions de visites au compteur. Très simple d’utilisation, MarketPlace est déjà encensé par le grand public. Il ne suffit plus que le paiement intégré directement depuis Messenger arrive et on voit mal comment LeBonCoin arrivera à riposter à tout cela !

LBC connaît pourtant une hausse permanente de son nombre de visiteurs sur sa plateforme et ce depuis plusieurs mois. On pourrait donc se dire que l’arrivée de Facebook Market n’est pas si inquiétante. Cependant de plus en plus de personnes critiquent la plateforme en remettant en cause le nombre croissant d’arnaques. Des vols, des cambriolages, de fausses annonces, LeBonCoin est devenu la porte ouverte à beaucoup d’abus qui pourrait ternir son image et être une opportunité pour Facebook.

Pour éviter de rentrer dans les mêmes pièges, Facebook a pris les devants en changeant le 1 septembre sa politique de création de comptes ainsi qu’en renforçant ses systèmes de sécurité et de modération. Il est donc bien plus difficile de truander sur Facebook que sur LeBonCoin.

Leboncoin a tout de même prévu de mettre en place en 2018 son propre système de paiement directement accessible depuis leur site. Une bonne nouvelle qui pourrait bien faciliter les transactions et renforcerait un peu la sécurité. En espérant pour eux qu’il ne sera pas déjà trop tard…

Pour conclure

Vous l’aurez compris, la bataille s’annonce rude pour LBC qui se fait attaquer par l’une des entreprises les plus puissantes au monde. Cependant, on peut espérer que les français ne changent pas si rapidement leurs habitudes et restent fidèles à l’entreprise franco-suédoise.
L’avenir nous le dira mais quand on sait que Facebook est une entreprise 100 fois plus grosse que LeBonCoin ont peut émettre quelques réserves quant à sa capacité à résister…

2 comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.